chasser au safari

A l’origine, les safaris avaient pour vocation la chasse des grands mammifères. Les chasseurs d’antan recherchaient le prestige et tout était permis pour ramener le plus beau des trophées. Bien que le tigre d’Asie fût un gibier fort recherché, c’est surtout l’Afrique qui était la terre de prédilection des premiers safaris. Les chasseurs avaient pour habitude d’appeler les cinq animaux les plus prestigieux : les big five : le lion, le rhinocéros, le buffle, le léopard et l’éléphant.

Aujourd’hui, cette pratique de safari est plutôt controversée bien qu’il y ait encore beaucoup d’amateurs de sensations fortes qui partent chasser en Afrique. Les gibiers les plus recherchés sont comme nous l’avons dit précédemment : le rhinocéros, le buffle, le léopard, l’éléphant et le lion, mais de nombreuses espèces de gazelles et d’oiseaux sont aussi recherchées lors de ces safaris.

Safari chasseAujourd’hui, de nombreuses espèces sont relativement protégées par des mesures assez strictes. En effet, certaines espèces comme les éléphants, les lions ou les rhinocéros sont extrêmement menacés dans certaines régions. L’éléphant a également subi une forte pression lors du siècle dernier à cause de l’ivoire. De nos jours, la chasse est interdite dans la plupart des grands parcs nationaux de l’Afrique de l’est et de véritables milices luttent contre le braconnage.

C’est essentiellement en Afrique du Sud qu’il est encore possible de pratiquer des safaris dédiés à la chasse. Pourtant, la plupart de ces safaris sont devenus des chasses commerciales dans des espaces clôturés (même si ces derniers sont vastes). Tout est fait pour faciliter la traque du chasseur et cela avec le maximum de sécurité.

Il est loin le temps des grands aventuriers qui s’aventuraient pendant des semaines dans les savanes sauvages à la recherche d’un trophée. Actuellement, il est même possible de chasser en toute légalité certaines espèces protégées à l’état sauvage comme le lion par exemple. Cependant, les animaux traqués ont été élevés dans des fermes spécialisées.